Le proctoscope est un instrument destiné à visualiser le canal anal et la partie distale du rectum.
 
Son introduction est facilitée par l'utilisation d'une gelée lubrifiante hydrosoluble et bactériostatique.

Il est composé de deux parties: le cylindre extérieur et le mandrin.


Proctoscope en deux parties

Le cylindre (en haut de la photo) doit être d'un diamètre optimal pour permettre une visualisation adéquate tout en étant confortable pour le patient. Il doit aussi permettre les instrumentations comme la ligature d'hémorroides ou la biopsie de lésions suspectes.

Son extrémité interne est oblique, de façon à visualiser correctement chaque quadrant du canal anal en faisant une rotation de l'instrument.

Son extrémité externe est dotée d'un anneau suffisamment large pour permettre aux doigts du médecin de le stabiliser en place.

Le mandrin (au bas de la photo) doit posséder une extrémité ogivale, ce qui facilite l'introduction.

Par ailleurs, les deux pièces jointes lors de l'introduction doivent être parfaitement ajustées afin de faciliter une introduction souple et délicate. La largeur de la base du mandrin permet au médecin de stabiliser l'instrument et de dégager le mandrin sans effort.

L'instrument étant jetable, il remplace avantageusement les instruments de métal traditionnels.

 

De plus, il peut servir par la suite d'applicateur lorsque la condition médicale requiert l'introduction d'un traitement pharmacologique dans le canal anal.

En effet, il est souvent nécessaire que la crème ou l'onguent soit appliquées dans les premiers 3 ou 4 centimètres du canal anal: dans ce cas, l'utilisation de suppositoires ou de crème avec une canule d'injection pousse le produit dans le rectum, bien au-dessus de la zone à traiter.

D'autre part, l'utilisation d'un doigt avec ou sans protection d'un gant de caoutchouc comporte plusieurs inconvénients: difficulté d'insertion, désagrément de la procédure, durée limitée et absence de dilatation du sphincter.

L'utilisation d'un applicateur permet de compenser ces inconvénients: l'onguent est appliqué sur l'extrémité conique du mandrin et l'insertion faite sur 3 ou 4 centimètres, pour une durée déterminée par le médecin.

Il est important de lubrifier le canal anal avec un peu d'onguent avant d'insérer l'applicateur. De cette façon, l'applicateur entrera plus facilement et moins d'onguent sera éliminé lors de l'insertion.


Proctoscope court

 

Feedback