Pourquoi un saignement après traitement de la fissure anale?
 
Il arrive souvent qu’une personne traitée avec succès pour une fissure anale commence à présenter un saignement anal. Dans ce cas, on note que le saignement est plus abondant (le saignement associée à la fissure est souvent minime) et surtout que la douleur, typique de la fissure anale, est absente ou peu importante.

La fissure anale est associée à une hypertonie du sphincter interne. Cela signifie que le sphincter est contracté en permanence, comme une crampe au mollet. La douleur ressentie provient du muscle tendu bien plus que de la fissure elle-même.

Cette hypertonie crée une compression sur les hémorroïdes internes, de sorte que ces varices hémorroïdaires ne saignent pas ou très peu. De plus, à l’examen du rectum, elles apparaissent petites (grade 1) ou même absentes au médecin qui fait l’examen.

hypertonie du sphincter interne

Le traitement de la fissure anale consiste à réduire la pression du sphincter interne, afin de permettre une amélioration de la circulation et donc la guérison de la fissure.

Ce relâchement est obtenu à l’aide de médicaments topiques qui agissent directement sur les muscles autonomes (le sphincter interne est un muscle autonome, aussi nommé « muscle lisse »). Ces médicaments sont la Nifédipine, le Diltiazem ou la Nitro.

Les injections de Botox sont aussi utilisées rarement, car elles sont très coûteuses et leur effet est temporaire (en général il faut les répéter aux 4 – 6 mois).

Alors pourquoi le saignement?

Le relâchement de la pression dans le canal anal permet aux varices hémorroïdaires, si elles étaient présentes au départ, de se gonfler.

Gonflement de l'hémorroide

Il en résulte qu’elles peuvent sortir à l’extérieur (voir les grades hémorroïdaires) ou encore commencer à saigner si elles sont blessées.

Le saignement est alors plus abondant, parfois même en goutte à goutte dans la toilette).

saignement hémorroidaire 

Ou alors il apparait sur les vêtements, sur la selle ou sur le papier.

taches de sang



Que faire alors?

Tout simplement procéder à une ou plusieurs ligatures hémorroïdaires. La ligature, souvent inconfortable en présence d’une fissure (et donc d’une hypertonie sphinctérienne), devient alors beaucoup plus facile et confortable.

Ligateur d'hémorroides

Il est bien important que la personne qui a été traitée pour une fissure et qui revient pour un saignement hémorroïdaire, reprenne le traitement (Nifédipine ou autre) afin que la manœuvre de la ligature ne provoque pas une contraction du sphincter.

En attendant d’avoir une ligature, il peut être utile de mettre de la pâte d’Ihle dans le canal anal. Cela permet souvent de réduire le saignement.

Pâte d'Ihle

 

Feedback